La télémédecine se développe pour un accès aux soins facilité

La télémédecine se développe pour un accès aux soins facilité

Ce ne sont pas des consultations comme les autres, leur avantage premier ? L'accès aux soins devient plus facile. Accéder à un médecin, un spécialiste ou un généraliste 24h sur 24 et 7 jours sur 7, décrire ses symptômes par visioconférence, recevoir des conseils, un diagnostic, une prescription médicale, c'est l'e-consultation. Les viewers médicaux offrent une manière moderne de se faire soigner.

Facturer le même prix

Il est aujourd'hui possible pour l'assuré quel que soit son lieu de résidence d'avoir recours à la télémédecine. Le patient doit être connu du médecin, car ce dernier détient son dossier médical, son parcours de soins et ses antécédents médicaux. La téléconsultation est facturée 25 euros. Un nombre croissant d'offres à l'initiative d'assureurs et de mutuelles mettent ce système de téléconsultation en place et le proposent de plus en plus à leurs adhérents. A partir de février 2019, la télé expertise permettra à un médecin de consulter un confrère afin d'échanger sur le cas d'un patient. Dans un premier temps, cela concernera ceux atteints d'une maladie longue durée et vivant dans des zones dites sous denses.

Impensable hier, possible aujourd'hui

Un médecin qui vous ausculte à distance et vous donne des conseils alors que vous êtes confortablement assis dans votre canapé, c'est de plus en plus courant. Pour rassurer les plus réfractaires, la téléconsultation mise sur la transparence et la sécurité. Les objectifs de cette nouvelle pratique : l'accès aux soins amélioré, une plus grande qualité de prise en charge, une meilleure qualité de vie et aussi diminuer les événements graves. Les médecins tentent de se moderniser afin de simplifier leurs tâches en adoptant par exemple le logiciel de prise de rendez-vous en ligne. Son utilisation permet notamment de donner aux clients la possibilité de réserver un rendez-vous directement sur internet. Payer sa consultation en ligne, envoyer des messages, des courriels, être diagnostiqué, recevoir une prescription médicale, c'est l'avenir de la médecine.