Méthodes traditionnelles de conservation des aliments sans réfrigération

Méthodes traditionnelles de conservation des aliments sans réfrigération

La conservation des aliments est une précaution assez complexe à gérer au sein de nombreux ménages. La réfrigération et la congélation ont longtemps été les techniques les plus connues pour conserver les aliments, mais elles se révèlent très dispendieuses en énergie.

Heureusement, il existe plusieurs autres méthodes traditionnelles de conservation des aliments. Stérilisation, déshydratation, fermentation, découvrez-les dans ce guide.

Lire également : La brouette motorisée, votre meilleur allié pour mener à bien vos travaux

La stérilisation

C’est la première méthode traditionnelle à laquelle l’on pense pour conserver des aliments sans réfrigération. La stérilisation est une technique de conservation des aliments qui consiste à amener les aliments à une température de plus de 100°C afin de détruire la plupart des bactéries.

Associée à l’appertisation qui consiste à placer des aliments dans un récipient hermétique pour éviter les recontaminations, la stérilisation est facile à réaliser à domicile. Sans faire de gros investissements, vous pourrez maintenir vos conserves en bon état durant une période de 5 ans pour certains aliments.

A lire en complément : 7 idées de têtes de lit en bois originales pour une chambre design !

Il faut cependant prendre ses précautions pour bien réaliser la stérilisation, car elle peut s’avérer très dangereuse pour l’organisme en cas d’erreur.

La déshydratation ou le séchage

Conserver des aliments par séchage est une méthode ancestrale qui présente néanmoins certaines limites. Il faut s’armer de patience et faire du soleil son allié sur plusieurs jours pour obtenir le résultat escompté.

Par ailleurs, la conservation par déshydratation effectuée au moyen d’une machine est bien efficace. Les déshydrateurs, les rampes infrarouges, les fours sont des appareils efficaces dédiés à ce type de conservation.

Le but de cette technique est d’enlever une quantité suffisante d’eau du produit pour pouvoir bloquer le développement de micro-organismes.

L’avantage avec cette méthode est qu’elle conserve parfaitement les saveurs et les nutriments. Elle est aussi utilisable pour une grande diversité d’aliments (fruits, légumes et champignons).

Méthodes traditionnelles de conservation des aliments sans réfrigération

La fermentation

La conservation des aliments par fermentation est une technique vieille comme le monde. Elle permet de conserver, par acidification, les denrées alimentaires.

S’il existe plusieurs types de fermentation, la lactofermentation est celle qui convient le mieux à plusieurs catégories d’aliments. En plus, elle est très facile à réaliser.

Le principe de la lactofermentation est simple : macérer les aliments découpés ou non dans de l’eau salée et couvrir le bocal hermétiquement pour laisser les ferments lactiques contenus dans ces aliments se multiplier.

Cette multiplication favorise une acidification du milieu ainsi formé afin d’empêcher le développement d’autres germes.

La conservation par la fermentation est une technique simple, qui améliore l’assimilation et la digestibilité des aliments par l’organisme. Le seul bémol, est qu’il s’agit d’une méthode que l’on ne peut utiliser que pour les légumes.

La conservation avec des produits naturels

Il est possible d’utiliser d’autres produits pour en conserver d’autres. Le sel, l’huile, le sucre et le vinaigre sont les plus utilisés.

Le principe de cette méthode de conservation est bien simple : réduire l’activité de l’eau afin de rendre l’aliment défavorable à la prolifération des moisissures, des bactéries et des autres germes.

Dans un milieu très salé, très sucré, très huilé, ou très vinaigré, les germes destructeurs d’aliments ne trouveront pas les bonnes conditions pour leur développement.

Bien que ce procédé entraîne une modification du goût et la texture originelle des aliments, voire leur qualité diététique, cela reste une méthode facile à mettre en œuvre, avec peu de risques bactériologiques. Les fins gourmets et les passionnés de cuisine apprécieront.