Le choix difficile d’une maison de retraite

Le choix difficile d’une maison de retraite

La maladie d'Alzheimer est une pathologie neuro-dégénérative du cerveau. Elle se caractérise notamment par la perte progressive de la mémoire, des fonctions cognitives et elle s'accompagne de troubles du comportement. Avec le temps, la maladie s'aggrave. Elle finit par avoir un impact très important sur l'état général. Il arrive que le maintien à domicile ne soit plus possible. Une prise en charge en EHPAD est alors indispensable, il faut donc rechercher une maison de retraite pour Alzheimer.

Une maison de retraite médicalisée

Certains EPHAD sont aujourd'hui parfaitement adaptés aux malades d'Alzheimer. Ces structures en effet n'ont cessé de se développer durant ces dernières années. Cela répond notamment à un besoin grandissant de la part des familles et des personnes atteintes par la pathologie. Les lieux sont de mieux en mieux sécurisés afin d'éviter tous risques de chutes, de fugues dues aux problèmes de mémoire, de désorientation. Tout un panel d'activités est proposé aux patients, cuisine, jardinage, musique, art… C'est  essentiellement basé sur la stimulation et la mémoire sensorielle. Certes ces méthodes ne guérissent, mais elles apportent aux malades de bons résultats. Elles ont le mérite de ralentir le déclin cognitif.

A lire également : Pourquoi associer les compléments alimentaires à son alimentation ?

Toutes les maisons de retraite ne disposent pas d'unités Alzheimer

Ces EPHAD ont pour vocation de prendre complètement en charge les malades. Ils accompagnent également les proches. Les prix mensuels varient énormément en fonction des régions, de la facilité d'accès, des prestations hôtelières, de l'équipement. Il faut ajouter au coût, la taille de la chambre simple ou double, de 1400  à 2800 euros en province, de 3000 à 4900 euros dans la capitale. Le placement dans ce genre d'institution est toujours un moment difficile pour la famille. C'est souvent ressenti comme une démission. Partir en maison de retraite, c'est quitter son chez soi, ce domicile utilisé pendant de nombreuses années.

Les critères à prendre en compte dans le choix d’une maison de retraite

Choisir une maison de retraite n’est pas une décision à prendre à la légère. Il est primordial de considérer certains critères afin d’offrir le meilleur cadre de vie possible à nos aînés.

A découvrir également : Les critères de sélection pour trouver la meilleure mutuelle santé

Il faut se renseigner sur la qualité des soins et des services proposés par l’établissement. Les maisons de retraite doivent respecter certaines normes en termes d’équipement médical et de personnel qualifié.

Il faut prêter attention aux activités et animations proposées aux résidents. L’environnement social joue un rôle essentiel dans le bien-être des personnes âgées, il faut des activités qui correspondent à leurs centres d’intérêt.

L’emplacement géographique est aussi un élément majeur à prendre en compte. Il est préférable que la maison de retraite soit située près du domicile familial ou dans un lieu accessible pour faciliter les visites régulières des proches.

Un autre aspect crucial concerne les repas servis au sein de l’établissement. La qualité nutritionnelle ainsi que la diversité des menus sont importants pour maintenir une alimentation équilibrée chez les résidents.

Il ne faut pas négliger le rapport qualité-prix lors du choix d’une maison de retraite. Les tarifs peuvent varier considérablement d’un établissement à l’autre, il faut faire plusieurs devis avant de prendre une décision définitive.

Choisir une maison n’est jamais facile, mais en prenant en compte ces critères essentiels, il est possible de trouver l’établissement qui répondra au mieux aux besoins et attentes des personnes âgées.

Les avantages et inconvénients des différentes options de financement

Lorsqu’il s’agit de financer une maison de retraite, il existe différentes options à considérer. Chacune d’entre elles présente des avantages et des inconvénients qu’il faut prendre en compte. L’un des principaux avantages est la liberté de choix : les résidents peuvent choisir l’établissement qui leur convient le mieux sans aucune restriction imposée par un organisme financier. Cette option peut être financièrement contraignante sur le long terme et nécessiter une gestion prudente des ressources.

Une autre possibilité est le recours aux aides publiques. En fonction du revenu et du patrimoine net du résident, celui-ci peut bénéficier d’aides sociales destinées à couvrir tout ou partie des frais de séjour en maison de retraite. Cette solution offre un soulagement financier significatif pour les personnes ayant peu ou pas d’économies, mais elle peut aussi impliquer une procédure administrative complexe et dépendre des conditions spécifiques fixées par chaque pays ou région.

Certains individus choisissent aussi l’option de vivre chez un proche. Dans ce cas, la personne âgée déménage chez un membre de sa famille qui lui offre logement et assistance quotidienne. Bien que cette alternative puisse permettre aux aînés de rester dans leur environnement familial et réduire considérablement les coûts associés à une maison de retraite, elle peut aussi entraîner une charge émotionnelle et physique importante pour le proche aidant.

Il existe aussi la possibilité de souscrire à une assurance dépendance. Ce type d’assurance permet aux individus de se prémunir contre les risques financiers liés à la perte d’autonomie. Cette option nécessite généralement des cotisations régulières et peut être coûteuse sur le long terme.

Choisir le mode de financement qui convient le mieux est un processus complexe qui demande une réflexion approfondie. Il est recommandé de consulter un conseiller financier spécialisé dans les questions liées au financement des maisons de retraite afin d’évaluer toutes les options disponibles en fonction de sa situation personnelle.