Médecine de sport : découvrez les actes et remboursements !

Médecine de sport : découvrez les actes et remboursements !

La médecine sportive prend en charge le diagnostic, la prévention et les affections relatives à la pratique d’une activité sportive. Elle est nécessaire au maintien d’une condition physique, mais également à son rétablissement. Dans la plupart des cas, ces séances coûtent cher. La couverture par une mutuelle est donc importante pour payer certains frais. Voici tout ce que vous devez savoir sur le remboursement des actes de la médecine de sport.

Les sportifs non professionnels

Pour les sportifs non professionnels, les tarifs appliqués sont couverts par la Sécurité Sociale, selon le même régime que les médecins généralistes. Le remboursement dépend toutefois du statut du médecin traitant. Celui-ci peut faire partie des conventionnés de secteur 1, de secteur 2 ou de secteur 3.

A découvrir également : Tout savoir sur la prise en charge des soins à domicile

Si votre médecin de sport fait partie du secteur 1 par exemple, le remboursement est calculé à hauteur de 70 % du tarif de convention. Celui-ci est défini, suite à une négociation par l’Assurance maladie. Une valeur d’un euro de participation forfaitaire est également déduite. Ce qui équivaut par exemple à (70 % * 25 euros ) – 1, qui donne 16, 50 euros, la consultation. Il faut noter par ailleurs, certains actes complémentaires (séances kiné, examen de radiologie, etc) ne sont pas pris en charge. D’où la nécessité de vérifier s’ils sont couverts par votre mutuelle santé. Cliquez ici pour plus d’information.

Les sportifs professionnels

La prise en charge des professionnels du sport est plus complète que celle des sportifs amateurs. Les mutuelles de santé leur assurent une couverture notamment pour les blessures et les traumatismes, liés à une séance d’entraînement ou une compétition.

A lire également : Le choix difficile d'une maison de retraite

Les actes couverts par la mutuelle sont les suivants :

  • Les séance de kinésithérapie 
  • Les soins infirmiers
  • La location d’équipements médicaux, nécessaires au rétablissement du sportif
  • L’hospitalisation (établissement de santé ou dans son habitat)
  • Les séjours au lit sous prescription d’un médecin
  • L’assistance à domicile et la rééducation 

Par ailleurs, le sport sous ordonnance n’est pas pris en charge par le Sécurité sociale. Néanmoins, certaines mutuelles peuvent le rembourser, lorsqu’il est inclus dans les forfaits.