Médecine de sport : découvrez les actes et remboursements !

Médecine de sport : découvrez les actes et remboursements !

La médecine sportive prend en charge le diagnostic, la prévention et les affections relatives à la pratique d’une activité sportive. Elle est nécessaire au maintien d’une condition physique, mais également à son rétablissement. Dans la plupart des cas, ces séances coûtent cher. La couverture par une mutuelle est donc importante pour payer certains frais. Voici tout ce que vous devez savoir sur le remboursement des actes de la médecine de sport.

Les sportifs non professionnels

Pour les sportifs non professionnels, les tarifs appliqués sont couverts par la Sécurité Sociale, selon le même régime que les médecins généralistes. Le remboursement dépend toutefois du statut du médecin traitant. Celui-ci peut faire partie des conventionnés de secteur 1, de secteur 2 ou de secteur 3.

A lire également : Croquettes sans céréales pour chat : quelle quantité donner à votre félin

Si votre médecin de sport fait partie du secteur 1 par exemple, le remboursement est calculé à hauteur de 70 % du tarif de convention. Celui-ci est défini, suite à une négociation par l’Assurance maladie. Une valeur d’un euro de participation forfaitaire est également déduite. Ce qui équivaut par exemple à (70 % * 25 euros ) – 1, qui donne 16, 50 euros, la consultation. Il faut noter par ailleurs, certains actes complémentaires (séances kiné, examen de radiologie, etc) ne sont pas pris en charge. D’où la nécessité de vérifier s’ils sont couverts par votre mutuelle santé. Cliquez ici pour plus d’information.

Les sportifs professionnels

La prise en charge des professionnels du sport est plus complète que celle des sportifs amateurs. Les mutuelles de santé leur assurent une couverture notamment pour les blessures et les traumatismes, liés à une séance d’entraînement ou une compétition.

A voir aussi : La cure de gelée royale est idéale pendant l’hiver

Les actes couverts par la mutuelle sont les suivants :

  • Les séance de kinésithérapie 
  • Les soins infirmiers
  • La location d’équipements médicaux, nécessaires au rétablissement du sportif
  • L’hospitalisation (établissement de santé ou dans son habitat)
  • Les séjours au lit sous prescription d’un médecin
  • L’assistance à domicile et la rééducation 

Par ailleurs, le sport sous ordonnance n’est pas pris en charge par le Sécurité sociale. Néanmoins, certaines mutuelles peuvent le rembourser, lorsqu’il est inclus dans les forfaits. 

Les actes médicaux courants en médecine de sport

La médecine du sport regroupe l’ensemble des acteurs médicaux qui interviennent dans la pratique du sport. Les professionnels de santé veillent au bon état physique et psychologique des sportifs afin qu’ils puissent pratiquer leur activité en toute sécurité.

• Le médecin du sport : c’est le professionnel référent pour tous les problèmes liés à la santé des athlètes. Il assure notamment le suivi médical régulier des joueurs d’équipe professionnelle ou des individus haut niveau.

• L’ostéopathe : il a un rôle primordial dans la récupération physique après une blessure. Il est habilité à réaliser différents types de manipulations corporelles pour soulager certaines douleurs musculaires ou articulaires.

• Le kinésithérapeute : il intervient auprès des patients atteints d’une maladie chronique, mais aussi auprès des personnes ayant subi une intervention chirurgicale ou victimes d’un accident traumatique. Son objectif est de restaurer leur mobilité et fonctionnalité du corps.

• L’infirmier(e) spécialisé(e) en médecine du sport : son travail consiste principalement à accompagner le patient tout au long de sa convalescence post-traumatique prévue par le médecin traitant. Il aide à administrer les soins nécessaires et surveille de manière régulière l’état de santé du patient.

• Le cardiologue : il est en charge des examens médicaux liés au fonctionnement normal ou pathologique du cœur. Son rôle est primordial pour la détection des maladies cardiovasculaires chez les sportifs professionnels, mais aussi pour surveiller leur état physique lorsqu’ils reprennent une activité sportive après une interruption.

Dans le cadre de la pratique d’une activité physique, certains acteurs paramédicaux interviennent aussi auprès des athlètes :

• L’éducateur sportif : cet intervenant spécialisé dans l’initiation et le perfectionnement aux activités physiques et sportives accompagne les pratiquants amateurs dans leur progression technique ainsi que dans leur développement personnel.

• L’hypnothérapeute : il intervient pour aider les sportifs à gérer leurs émotions avant ou pendant une compétition importante. Il vise notamment à diminuer le stress lié aux exigences du corps professionnel.

• L’orthopédiste : c’est un spécialiste qui traite les maladies osseuses et articulaires comme l’arthrose, l’ostéoporose, etc. Il peut proposer différents soins tels que la chirurgie si nécessaire.

Tous ces professionnels travaillent ensemble afin d’assurer aux sportifs une prise en charge complète tout au long de leur carrière. Que ce soit pour prévenir les blessures ou pour les soigner, ils sont là pour aider les athlètes à se maintenir en bonne santé et leur permettre de continuer à pratiquer leur sport favori.

Les critères d’éligibilité à la prise en charge des actes de médecine de sport

La médecine du sport, qui regroupe l’ensemble des acteurs médicaux intervenant dans le domaine de la pratique sportive, a pour objectif d’assurer aux athlètes une prise en charge globale de leur santé. Si les interventions peuvent être nombreuses et variées, il faut remplir toutes les conditions imposées par l’Assurance Maladie pour prétendre au remboursement total ou partiel des soins grâce à cette prise en charge spécifique. Cependant, si la médecine du sport présente bien des avantages pour accompagner au mieux les athlètes dans leur pratique physique et leur permettre d’être performants tout en prévenant et soignant leurs blessures, un certain nombre de règles sont à respecter afin de garantir une prise en charge optimale des frais médicaux.