Quelle majoration peut-on espérer pour la retraite ?

Quelle majoration peut-on espérer pour la retraite ?

La retraite et son montant peuvent représenter une période incertaine par rapport à nos finances. Le montant de la pension de retraite peut être augmenté s’il y a une majoration, cela dépend de différents facteurs comme du nombre de trimestres ou de la situation personnelle. Voici donc les différentes majorations dont vous pouvez bénéficier selon votre condition familiale ou personnelle.

Qu’est-ce qu’une majoration ?

La majoration consiste à augmenter le montant de la pension de retraite. Ce montant est calculé en fonction de l’âge de départ à la retraite et du nombre de trimestres travaillés. Ce calcul dépend également du salaire touché en période d’activité et de la durée de l’assurance. Le montant minimum des retraites est de 678,7 euros brut par mois, cela augmente si vous avez travaillé plus de 120 trimestres.

A voir aussi : Quelle pièce d'argent pour investir ?

Le montant des retraites augmente selon le régime auquel vous êtes soumis mais peut augmenter davantage grâce à la majoration. À savoir que la majoration pour époux ou épouse à charge a été supprimée en 2011. Le plafond des retraites est de 1 273 euros pour 120 trimestres travaillés, il y a un minimum contributif de 713 euros. En dehors de la majoration, il est possible d’augmenter sa pension de retraite si on continue de travailler au-delà de 62 ans, il s’agit ainsi d’une surcote.

Il existe trois types de majoration vous permettant d’augmenter votre revenu : celle pour les enfants, celle pour la tierce personne et celle en raison du handicap.

A découvrir également : Quels taux sur 25 ans ?

Les différentes majorations

Il est possible de bénéficier de différentes majorations afin d’ajouter un montant complémentaire lors du calcul de votre pension.

La majoration pour enfant

Il s’agit d’un montant complémentaire dont vous pouvez bénéficier selon votre situation familiale. Ce calcul concerne les familles composées de minimum 3 enfants ou plus, pour les enfants que vous avez élevés avant leurs 16 ans. Cela permet de majorer chaque trimestre de 10%, le calcul prend en compte le nombre d’enfants et de trimestres travaillés.

Cette retraite complémentaire concerne le régime général et le régime agricole. Elle est majorée par un taux 10% selon le nombre de trimestres de 5% par enfant supplémentaire, elle est proportionnelle au montant de la pension calculée selon votre salaire. C’est l’avantage le plus ancien. Il y a également une majoration pour maternité en rapport avec la période du congé maternité.

La majoration pour tierce personne

Cette augmentation concerne tout d’abord les personnes invalides qui ont besoin de recourir à l’aide d’une tierce personne. Cela s’adresse aussi aux personnes jugées inaptes au travail. Ce calcul représente un taux de 40% de la pension de base, et varie selon la durée de l’inaptitude au travail.

Pour cela, il faut remplir les conditions d’aide à la tierce personne, cela ne dépend pas de la durée d’assurance. Le montant concernant la tierce personne est de 1 125,29 euros par mois.

La majoration pour handicap

Afin de percevoir cette majoration il est impératif de remplir les conditions nécessaires à la retraite anticipée pour handicap. Cependant, si vous souhaitez continuer à travailler, il n’est pas obligatoire d’écourter sa période d’activité. Cette augmentation de la pension de retraite dépend de l’âge du départ à la retraite selon les trimestres mais également du moment où l’handicap a été pris en compte. Seulement, vous ne pouvez pas en bénéficier si vous êtes sujets à la retraite à taux plein.

La durée de cotisation des trimestres et la durée d’assurance entrent en compte dans ce calcul. On rapporte la durée d’assurance en étant handicapé à la durée d’assurance en tant que non handicapé pour établir le montant des majorations. Ce montant doit être inférieur au minimum contributif versé.

Ainsi, il existe trois types de majorations possibles pour faire augmenter le solde de votre pension de retraite. Pour cela il faut remplir des conditions précises et le justifier correctement. Il est important de se renseigner au préalable et d’établir un dossier complet.