Comment se passe le placement en foyer ?

Comment se passe le placement en foyer ?

Dans la vie d’un parent, certaines situations particulièrement désagréables peuvent subvenir. Il peut s’agir de la désobéissance permanente d’un enfant ou du manque de moyen financier du parent. Ce qui peut obliger ces derniers à se décharger temporairement ou définitivement de leurs enfants en le plaçant dans un foyer. Comment cela peut-il se passer ? La réponse explicite à cette préoccupation se trouve dans la suite de cet article.

Que faut-il comprendre par le placement d’un enfant ?

Le placement d’un enfant revient à l’enlever du domicile familial pour certaines raisons. Il est peut-être confié à un autre foyer d’accueil ou un établissement spécialisé qui s’occupera de lui. Malgré la distance, l’enfant doit ressentir la présence de ses parents à partir des appels téléphoniques et visites.

A découvrir également : Cabinet d’affaires : comment le choisir ?

Il existe deux cas dans lesquels un enfant peut se voir placé dans une autre famille. Soit c’est un juge qui en a décidé ou c’est une décision de ses parents.

Comment se passe le placement d’un enfant sur décision judiciaire ?

Avant que la justice puisse décider du placement d’un enfant, certaines conditions doivent être vérifiées.

A lire en complément : Organisez votre mariage dans un domaine

Les conditions d’un placement judiciaire

Un enfant peut être placé :

  • Lorsqu’il vit dans une maison où sa sécurité et sa moralité sont menacées. Précisément, lorsque les dérives de ses parents fumeurs ou buveurs peuvent détruit son éducation.
  • Lorsqu’il manque d’amour parental ou n’arrive pas à étudier à cause de ses parents.
  • Lorsqu’il vit dans un cadre malpropre sans que cela ne soit une préoccupation pour ses parents.

L’intervention et la décision du juge des enfants

Dans les situations inconfortables précédentes, le procureur, un membre du couple ou l’enfant aussi peuvent solliciter l’intervention du juge des enfants. Il peut arriver que l’intervention juridique soit aussi le fruit de la volonté du juge des enfants.

En fonction de la gravité de la situation, le juge des enfants peut prendre la décision partielle de confier l’enfant à un proche de la famille ou à une institution. Il peut aussi décider d’envoyer l’enfant dans un foyer d’accueil en attendant que la situation soit tranchée. Après six mois au moins, le juge devra annoncer sa décision définitive sur le placement de l’enfant.

La mesure du placement

Le juge a la possibilité d’envoyer l’enfant dans une famille d’accueil par le biais de l’aide sociale à l’enfance. Une structure de vie ou un membre de la famille peut bénéficier de la garde de l’enfant. Cette mesure a un délai maximum de 2 ans et peut être renouvelée.

En fonction de la situation en jeu et de la décision du juge, les parents peuvent continuer ou non à éduquer et financer leurs enfants, même s’il est placé.

Comment se déroule le placement sur décision volontaire des parents ?

Ce type de placement est souvent dû aux problèmes économiques et matériels des parents. Il a pour objectif d’aider l’enfant à s’épanouir au-delà des moyens de ses parents. L’enfant peut être placé dans un établissement spécialisé ou dans une famille d’accueil rémunérée. En fonction de sa maturité, il pourra donner son avis sur la situation.

Chaque année, l’aide sociale des enfants infantiles se chargera de vérifier si effectivement les parents ne sont toujours pas capables de s’occuper de leurs enfants. Si les données économiques des parents s’améliorent, l’enfant devra rejoindre la demeure familiale.