Les géants du commerce en ligne s’activent pour les fêtes de fin d’année

Les géants du commerce en ligne s’activent pour les fêtes de fin d’année

Alors que les fêtes de fin d’année approchent, de plus en plus de Français et de Françaises optent pour le commerce en ligne pour faire leurs emplettes. Dans les entrepôts des géants du secteur le rythme est soutenu.

Plein régime dans les hangars

Dans la banlieue de Nantes, un entrepôt comme il en existe des dizaines dans cette zone industrielle balayée par des bourrasques de vents. Pierre, 27 ans, s’active dans les rayons, avec son chariot et son appareil pour scanner. Il remplit son chariot de jouets, de produits high tech… « Depuis le début du mois de décembre, la cadence est de plus en plus forte. On sent vraiment la différence. Nos chefs nous incitent aussi à faire des heures supplémentaires pour répondre à la demande », détaille-t-il.

Lire également : La pompe à chape : un matériau pour faciliter vos travaux

Comme Pierre, des milliers de personnes qui travaillent dans le secteur du commerce en ligne participent à la grande révolution numérique concernant le commerce en ligne. Un salarié utilise un bras robot pour charger et décharger des paquets. Cela évite aux employés de porter des charges lourdes.

Les salariés de la logistique livrent à un rythme soutenu

Une fois sorties des hangars, les commandes doivent être livrées au plus vite aux clients. En effet, c’est une vraie course contre la montre qui se jouent pour les salariés qui doivent souvent livrer un nombre considérable de paquets. Et il faut aller vite. Le travail est tellement dur qu’il y a beaucoup de turn-over dans ce secteur. Ali, un trentenaire dégarni, passe la troisième au volant de son camion.

A découvrir également : Quand payer son assurance habitation ?

Il a une cinquantaine de colis à livrer. Sa hantise, comme tous les livreurs est de tomber sur une porte close et ne pas pouvoir laisser son paquet. La plupart du temps, il demande aux personnes de descendre de leur appartement pour gagner du temps. Chaque minute est précieuse. « Il faut vraiment être sportif et aimer l’adrénaline car ce n’est pas un travail de tout repos », souligne notre homme.

Il faut aussi vérifier de manière très attentive les noms et les adresses et éviter les erreurs qui pourraient se produire. Il faut aussi prendre garde à ne pas endommager les paquets. Au final, dans ce secteur du commerce en ligne, les salariés ressentent souvent une forme de pression qu’ils doivent apprendre à gérer ou alors ils doivent changer de job.