Un bon nombre d’activités paralysées par la pénurie d’eau en Inde

Un bon nombre d’activités paralysées par la pénurie d’eau en Inde

La pénurie d’eau que connaît l’Inde par moments peut paralyser un bon nombre d’activités. Ce qui peut avoir un impact négatif sur l’économie. En effet, des entreprises comme l’hôtellerie, le textile, l’embouteillage ou le nettoyage font les frais de la sécheresse causée par le manque d’eau.

Une baisse de la production en vue dans le secteur de l’embouteillage

Le distributeur de la marque Eau Vive, Ramburn Beeknoo, dit noter une baisse dans sa production depuis déjà quelques semaines. Le directeur de l’entreprise Vivalto Ltée, poursuit en disant qu’une baisse de 25% pourrait être notée dans la production. Cette baisse de la production peut même avoir un impact sur le coût du produit.

Les consommateurs pourront ressentir le manque soudain d’eau à cause d’une baisse de la production. Une situation qui n’est pas encore ressentie chez LSY Pillay Production Ltd. La société assure la production de 200 à 300 litres d’eau par jour à l’usine. Une situation qui risque de ne pas durer longtemps, car comme l’affirme le directeur, la production devra être revue si le problème persiste.

Le même problème noté dans les sociétés de nettoyage

Un bon nombre d’entreprises qui s’activent dans le nettoyage industriel ne sont plus en mesure d’accepter de gros contrats. C’est le cas de DynaPro Cleaning qui s’active dans le nettoyage de bâtiments. La société dit ne pas pouvoir accepter ces contrats à cause de la pénurie continue en eau.

En effet, le nettoyage de bâtiments peut parfois nécessiter des lavages à haute pression. Ce qui fait que ces entreprises préfèrent attendre que la situation retourne à la normale. Ce qui peut causer une grande perte dans leurs activités. Les types de travaux quotidiens pour les entreprises peuvent cependant être faits, comme l’affirme Wendip Appaya, le directeur de DynaPro Cleaning.

Une baisse des recettes dans le secteur de l’hôtellerie

Les gérants de structures hôtelières vivent aussi des pertes qui peuvent se situer entre 15 et 25%. Une perte qui est due au déficit noté dans la fourniture en eau. Une précision a d’ailleurs été apportée par Bissoon Mungroo, le président de l’Association des Hôtels de Charme. Il affirme que la fourniture en eau dans les hôtels est primordiale 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7.

Pour satisfaire leurs clients, les hôtels sont obligés de dépenser de l’argent pour régulariser la fourniture en eau. Des frais doivent aussi être prévus pour le transport du liquide précieux.