Le PEL est-il un bon placement ? 

Le PEL est-il un bon placement ? 

Le Plan d’Épargne Logement est un produit d’épargne qui permet de constituer progressivement un capital pour la réalisation de projets immobiliers.

Bien qu’il présente des avantages certains, il peut ne pas convenir à tout le monde, en raison de quelques-unes de ses caractéristiques. Prenez-en connaissance afin de déterminer si le PEL est un placement qui pourrait vous convenir.

A découvrir également : Comment savoir si c'est du vrai argent ?

Le PEL : support utile pour préparer l’avenir

Le PEL est un produit d’épargne réglementé. Il a pour but principal de permettre à l’épargnant de réaliser ses projets immobiliers au terme du contrat (achat d’une résidence principale, secondaire, travaux de réhabilitation, d’aménagement).

La durée de vie d’un plan d’épargne logement est de 10 ans, suivis d’une période de 5 ans pendant laquelle il continue de produire des intérêts.

A lire aussi : Pourquoi mon paiement en 4 fois Oney est-il refusé ?

Il est donc plus malin d’effectuer un placement sur un plan d’épargne logement que de laisser de l’argent sur un compte courant.

Cela dit, il existe un plafond pour le PEL à connaître. En effet, il vous sera impossible de continuer à faire des versements une fois la barre des 61 200 € atteinte.

Un produit d’épargne qui peut s’avérer très avantageux

L’un des avantages majeurs du PEL est son accessibilité. En effet, toute personne mineure ou majeure peut souscrire à un plan d’épargne logement en s’engageant à effectuer des versements planifiés et avec un versement initial de 225 euros au moins. Outre la faillite potentielle de votre banque, le PEL ne comporte pratiquement aucun risque.

Après la troisième année de votre placement, vous aurez la possibilité de demander un prêt à la banque où vous avez votre plan d’épargne logement.

Son montant va dépendre des intérêts obtenus. Il est également possible de céder ou de recevoir les droits à prêt d’un membre de votre famille.

Le fonctionnement du PEL est tel qu’il vous permet d’épargner de façon constante et régulière. Des versements exceptionnels sont aussi acceptés.

De plus, en cas de décès du titulaire d’un PEL de moins de dix années, celui-ci peut être transmis à un ou plusieurs héritiers. Ils décideront si le plan doit être clôturé ou alors poursuivi.

Le PEL : un placement qui a ses inconvénients

Bien qu’il soit très intéressant, le Plan d’Épargne Logement présente quelques caractéristiques moins attrayantes. D’abord, lorsque vous souscrivez à ce produit, sa clôture avant une durée minimale de quatre ans entraîne des sanctions. Il n’est donc pas possible d’utiliser vos fonds sur le court terme.

Ensuite, même si le PEL permet d’avoir des droits de prêts, ceux-ci ne sont pas automatiques. La banque peut refuser de vous accorder un prêt malgré votre souscription, si vous ne remplissez pas certaines conditions comme l’hypothèque d’un bien ou la présentation de garanties. Aussi, les PEL ouverts à partir de 2018 ne bénéficient plus de la prime d’État.

Enfin, le cadre fiscal est aussi moins avantageux pour les plans d’épargne logement qu’il y a quelques années. Le versement d’un montant minimum de 540 euros par an est exigé à tout épargnant d’un PEL. La limite de versement peut également constituer un inconvénient pour certains épargnants.