Micro-entrepreneur : comment déclarer ses impôts ?

Micro-entrepreneur : comment déclarer ses impôts ?

Comme tous les chefs d’entreprise, les micro-entrepreneurs ont l’obligation de faire une déclaration d’impôt chaque année. Le but de cette manœuvre est d’informer l’administration fiscale du chiffre d’affaires de l’année écoulée. La démarche s’effectue désormais principalement en ligne. Voici quelques détails sur la procédure à suivre pour déclarer ses impôts en tant que micro-entrepreneur.

La déclaration en ligne pour les micro-entrepreneurs

Pour déclarer ses impôts, le micro-entrepreneur doit remplir la déclaration de revenus 2042 -C-PRO. Cependant, avant de vous lancer dans le processus, prenez le temps de tout savoir sur le statut de micro-entrepreneur, afin de mieux cerner vos obligations fiscales.

Lire également : La télémédecine se développe pour un accès aux soins facilité

Pour faire la déclaration de ses revenus en ligne, l’auto-entrepreneur doit se connecter sur la plateforme impots.gouv.fr. Une fois sur le site, il faut se rendre au niveau de l’espace particulier. En fonction des cas, il vous faudra suivre l’une des étapes ci-dessous pour obtenir votre numéro fiscal :

  • les personnes rattachées au foyer fiscal de leurs parents reçoivent généralement un courrier de l’administration fiscale sur lequel le numéro fiscal est inscrit. Si tel est votre cas, il vous suffit de retrouver ledit courrier pour obtenir vos identifiants,
  • ceux qui font leurs déclarations de revenus sur papier doivent trouver leur numéro sur le formulaire 2042, rempli en avril. Il peut aussi être trouvé sur l’avis d’impôt reçu en août de l’année précédente,
  • pour ceux qui déclarent pour la première fois leurs revenus, mais qui ont déjà un numéro fiscal, il vous suffit de vous rendre sur le site internet impot.gouv.fr. Une fois sur la plateforme, cliquez sur l’onglet « Vous êtes un particulier », puis choisissez l’option « Votre demande concerne l’accès à votre espace particulier ». Pour finir, appuyez sur le bouton « Je connais mon numéro fiscal », puis entrez votre numéro pour poursuivre la déclaration.

S’il s’agit de votre première déclaration fiscale et que vous n’avez pas de numéro, vous devez suivre la même procédure que celui qui a un numéro. Seulement au niveau de la dernière étape, vous devez cliquer sur l’option « je n’ai pas de numéro fiscal ».

A lire en complément : La location de salle de réunion à l’heure ou à la journée : une solution optimale

déclaration impot micro entreprise

La déclaration sur papier

Il est toujours possible de faire la déclaration des impôts sur papier. Cependant, cette option n’est possible que si vous n’avez pas accès à internet, notamment parce que vous êtes une personne âgée. Aussi, ceux qui déclarent leurs impôts pour la première fois peuvent le faire sur papier. Une fois le formulaire rempli, vous devez l’envoyer au service des impôts de votre région par la voie postale.

La déclaration des impôts selon les options

La méthode de déclaration de vos impôts peut varier. Si vous optez pour la déclaration avec versement fiscal libératoire, vous ne remplirez pas votre fiche de la même façon que celui qui a choisi le régime micro-social de droit commun.

La déclaration d’impôts avec l’option versement fiscale libératoire

Les auto-entrepreneurs qui ont choisi l’option versement fiscal libératoire doivent déclarer leurs impôts dans le cadre particulier « Micro-Entrepreneur (auto-entrepreneur) qui a choisi le versement libératoire de l’impôt sur le revenu ». Ainsi, vous devez inscrire dans la case destinée à l’activité de l’auto-entrepreneur votre chiffre d’affaires hors taxes, cela est important.

  • case 5TA : commercialisation de marchandises (BIC),
  • case 5TB : location meublée et prestation de services (BIC) (prestations de services commerciales et artisanales).

Quant à la Case 5TE, elle concerne les revenus non-commerciaux (BNC) (prestations de services libérales).

La déclaration d’impôts dans le régime micro-social de droit commun

Ici, vous devez déclarer vos revenus dans le cadre correspondant à la nature de votre activité. Les prestations et ventes de services, relevant du commerce et de l’artisanat, vont dans la case « Revenus industriels et commerciaux professionnels ». En ce qui concerne les prestations de services libérales, elles doivent être mises dans la case des « revenus non commerciaux professionnels ».